lundi 8 octobre 2018

Montserrat

Comme tout le monde, j'ai appris ce week-end le décès de Montserrat Caballé, pour qui j’éprouvais une admiration sans bornes et une profonde affection.
  
On a dit beaucoup de choses ces deniers jours, des choses justes et belles, mais aussi pas mal de sottises, notamment sur les chaines publiques.
  
J'évoquerai juste ce Grand Échiquier que Jacques Chancel lui avait consacré, à la fin des années 80. 
  
Montserrat avait reçu chez elle l’équipe de télévision, et ouvert aux caméras les portes d'une petite chapelle qu'elle avait fait édifier, dans sa propriété, pour remercier la Vierge d'avoir aidé son fils à combattre la maladie de cœur dont il souffrait.

Elle avait aussi évoqué, longuement, son immense admiration pour Maria Callas. Ses mots étaient si justes et plein d'humanité que je m'en souviens encore, 30 ans après, comme si c'était hier.
  
Très investie dans les actions de charité, durant de longues années, avec modestie et discrétion, Montserrat reversait régulièrement ses cachets à des organisations caritatives. L’action humanitaire avait d'ailleurs pris une telle importance dans sa vie qu’elle avait créé sa propre fondation d’aide aux enfants en détresse, et contribué directement à la construction d’un centre d’accueil pour les victimes de la maladie d’Alzheimer.
  
Montserrat était belle, émouvante et généreuse, et je l’ai tout de suite aimée. Sur son art, qui était incomparable, tout ce que je pourrais dire n’aurait aucun intérêt.
  

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

Merci pour cet hommage à une cantatrice que j'ai profondément admirée...Merveilleux souvenir d'une retransmission TV de Norma depuis Orange : c'était en 1974 !!! (je viens de vérifier)...Inoubliable...
Amitiés de JC

jefopera@gmail.com a dit…

J'imagine, ce devait être fantastique ; Eve Ruggieri y a fait allusion hier sur Radio Classique. Et puis, cette inoubliable Semiramis au Festival d'Aix.

Montserrat a enregistré beaucoup, heureusement.

Amitiés

JF