samedi 28 avril 2018

Le roi mélancolique

San Ildefonso, Palais de la Granja
Près de Ségovie, dans le village de San Ildefonso, se trouve le palais de La Granja, construit au XVIIIème siècle par le roi Philippe V. 
  
Petit-fils de Louis XIV, désigné roi d'Espagne à l'âge de 17 ans par la volonté du roi Charles II qui n'avait pas d'héritier, Philippe V fût le premier Bourbon d'Espagne.
  
Vers 1735, le roi sombra dans une étrange léthargie, passant des journées entières dans ses appartements. Sombre, taciturne, négligé dans sa personne, il délaissa peu à peu les affaires du royaume et rien ne semblait pouvoir y remédier.
   
On parla de mal du pays, de tristesse, de mélancolie. L'on dirait aujourd'hui dépression et c'était sans doute cela.
  
Au cours de l'année 1737, la reine Elisabeth Farnese, sa seconde épouse, apprit que Farinelli était à Madrid. Elle le manda à la Cour et lui demanda de choisir dans son répertoire quelques morceaux propres à redonner un peu de gaieté à son époux.
  
Lorsque le roi entendit les premiers sons de la voix de Farinelli, un léger sourire éclaira son visage, comme s’il se réveillait d’un rêve pénible. Voulant voir de plus près celui auquel il devait ce bonheur, il fit venir le chanteur, le complimenta et lui demanda quelle récompense il voulait. 
  
L’artiste, qui était sans doute instruit de la réponse qu'il avait à faire, dit au roi de sortir de son appartement, de prendre soin de sa personne et de s’occuper des intérêts de ses états. Ce qu'il fit. Philippe V se leva et demanda à présider le conseil de ses ministres où il n’avait pas paru depuis longtemps.
  
Farinelli fut auprès de Philippe V ce qu’avait été le jeune David auprès du vieux roi Saül, un médecin de l’âme, un enchanteur qui, par quelques sons mélodieux, faisait revenir le soleil dans le cœur d'un monarque mélancolique. Il resta à la cour de Philippe pendant plus de vingt ans.
  

Aucun commentaire: