samedi 17 février 2018

Un opéra-ballet de Campra retrouvé à la médiathèque de Saint-Denis

Un jour de juillet 2015, Martine Losno, responsable du pôle patrimoine à la médiathèque de Saint-Denis, met la main sur un étonnant cahier. La couverture est en mauvais état. A l’intérieur, des partitions inédites en papier chiffon, reliées entre elle par un ruban de soie. 
  
Elle vient de mettre au jour l’unique copie, réalisée en 1740, du Destin du nouveau siècle, un opéra-ballet composé 40 ans plus tôt par André Campra.
  
Le manuscrit dormait sur l’une des innombrables étagères des collections de la médiathèque de Saint-Denis, un fonds de 100 000 pièces, hérité des confiscations révolutionnaires des années 1790.
  
Ces partitions étaient considérées comme perdues. On avait trace des paroles, mais plus de la musique. C’est une découverte exceptionnelle. La première fois qu’il a été joué, c’était en 1700, au lycée Louis-Le-Grand, à Paris explique Martine Losno.
  
Le sujet de l'opéra ballet est un dialogue entre les peuples partisans de la guerre et ceux amis de la paix, chacun de ces groupes étant soutenu et encouragé par force divinités et allégories.
  
André Campra est l'un des compositeurs majeurs du Grand Siècle. D'abord musicien d’église (on connait ses motets et son superbe Requiem), il s'est dirigé rapidement vers l’opéra et a composé de très belles tragédies lyriques, notamment Hésione, Tancrède et Idoménée.
  
Le musicien est également l’inventeur d'un genre musical et théâtral typiquement français, l’opéra-ballet, forme comprenant plusieurs actes (entrées) reliés par un thème principal, dans une alternance équilibrée entre courts récits, airs, danses et parties chorales. L’Europe galante et Les Fêtes vénitiennes -récemment données à la Salle Favart dans une très belle production- sont les plus connus.
  
  
Le destin du nouveau siècle a repris vie en décembre 2017, sur la scène de L’Embarcadère, salle de spectacle d'Aubervilliers, grâce à la compagnie de musique baroque La Tempesta. Je n'ai malheureusement pu assister à cette résurrection, ni trouvé d'extrait filmé sur Youtube. Écoutons quand même cet air de Tancrède, qui donne sans doute une bonne idée de ce que peut être Le destin du nouveau siècle.


Aucun commentaire: