dimanche 3 décembre 2017

Le top ten des opéras

Opéra de Berlin
Il y a quelques années, trois chaînes allemandes (3sat, ZDFtheaterkanal et Classica) se sont unies pour demander aux téléspectateurs de choisir le plus bel opéra de tous les temps. 
  
La première étape a constitué à présélectionner 30 opéras, parmi lesquels les téléspectateurs devaient choisir 10 finalistes. 
  
De façon assez simple et objective, on a retenu les 30 opéras ayant eu le plus de spectateurs au cours des 10 dernières saisons. 

La liste ne surprendra personne car les œuvres retenues sont celles qui apparaissent le plus souvent à l'affiche des théâtres lyriques. Sur ce sujet, on ira jeter un œil sur le site operabase, qui présente des statistiques très intéressantes, dont les résultats sont pratiquement identiques à ceux des télés allemandes :
  
  
Bref, la préselection a permis de retenir les 30 opéras suivants :
  
Aïda, Un Ballo in Maschera, Il Barbiere di Siviglia, La Bohème, Carmen, La Cenerentola, Les Contes d'Hoffmann, Così fan tutte, Don Carlo, Don Giovanni, Die Entführung aus dem Serail, Fidelio, Der fliegende Holländer, Der Freischütz, Hänsel und Gretel, Lucia di Lammermoor, Madame Butterfly, Nabucco, Norma, Le Nozze di Figaro, Otello, I Pagliacci, Porgy and Bess, Rigoletto, Der Rosenkavalier, Tosca, La Traviata, Il Trovatore, Turandot, Die Zauberflöte.
  
Les organisateurs ont toutefois eu la bonne idée de laisser la possibilité aux participants d’ajouter une œuvre de leur choix à cette liste, la plus nommée entrant dans la compétition finale.
  
Pendant plusieurs mois, ces 30 opéras ont été présentés sur les chaînes participantes, dans différentes versions, et les téléspectateurs (plus de 50 000) en ont retenu 9 : Aïda, La Bohème, Carmen, Don Giovanni, Fidelio, Le Chevalier à la rose, Tosca, La Traviata et La Flûte enchantée
  
Le dixième, le choix libre, était Lohengrin ; il était en effet assez bizarre de ne pas voir apparaître Wagner dans ce top ten allemand.
  
Avec 14,5 % des suffrages, La Traviata remporte le pompon, suivie de :

La Flûte enchantée : 13,9 %
Fidelio : 13,2 %
La Bohème : 12,5 %
Lohengrin : 9,4 %
Don Giovanni : 8,8 %
Carmen : 8,3 %
Tosca : 7,1 %
Le Chevalier à la rose : 6,4 %
Aida : 5,9 %
  
Les amateurs distingués tordront sans doute un peu le nez, mais je crois qu'il faut saluer la démarche des chaines publiques allemandes (ce n'est pas la télé publique française qui se lancerait dans une telle opération...), même si on peut trouver plus intéressant le classement que propose Emmanuelle Giuliani :
  
  

2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

Allons je fais ma mauvaise "tête" : pas un seul russe ; où est donc passé mon "Eugène Onéguine" adoré ?
Bonne soirée et
Amitié de JC

jefopera@gmail.com a dit…

Oui, c'est dommage en effet, mais ce n'est qu'une liste des opéras les plus populaires Outre-Rhin, qui a son intérêt, mais qui ne saurait constituer une référence en matière d'histoire de la musique ; déjà, Wagner a été en quelque sorte rattrapé au vol par les votants, ce qui est quand même un peu fort.

Jacques Bourgeois présente de façon détaillée, dans son Histoire de l'Opéra, une vingtaine d'opéras, et explique en général les raisons de ses choix, et là, il y a Boris et Eugène !

Excellent week-end à toi

JF