dimanche 8 octobre 2017

Saison musicale des Invalides

Dois-je l'avouer ? J'ignorais jusqu'à peu l'existence de la Saison musicale des Invalides. Nous en sommes pourtant à la 24ème saison et la programmation enthousiasmante.
  
Étroitement liée à l’histoire de l’Hôtel des Invalides, qui associe, dès sa fondation, la musique à toutes les grandes célébrations religieuses et militaires qu’il accueille, la Saison musicale propose chaque année une cinquantaine de concerts.

Jeudi soir, j'irai donc à la Cathédrale Saint Louis écouter l'Orchestre de Chambre d'Auvergne (une formation dont Christian Merlin évoque régulièrement l'excellente qualité) et le pianiste Abdel Rahman El Bacha, dans un programme Chopin et Tchaïkovsky.
  
Ce concert s'inscrit dans l'un des cycles de la Saison Lauréats des Victoires de la musique classique, lequel offre aux artistes consacrés par une révélation instrumentale ou lyrique la possibilité de se produire en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, en récital ou en formation de musique de chambre.
   
Cinq autres cycles sont proposés par le Musée de l'Armée :
   
Confidences et complaintes de soldats. À l’occasion de l’exposition d’automne Dans la peau d’un soldat, de la Rome antique à nos jours, ce cycle de 8 concerts se fait l’écho de la vie quotidienne du soldat. De l’engagement plein de fougue aux affres du doute, de l’élan le plus héroïque à l’accablement le plus sombre et à la mort parfois, de la solidarité joyeuse du régiment à la solitude et même à la mélancolie, la parole est donnée au soldat, et c’est la profondeur de son âme que nous révèle sa voix.
   
Musiques et paroles d'empereur. 14 concerts proposés à l’occasion de l’exposition Napoléon stratège, pour évoquer rumeurs et fracas des batailles au fil des campagnes napoléoniennes. De la violence des champs de bataille à l’intimité feutrée d’un salon, de la scène de l’Opéra au cadre institutionnel du Conservatoire, la musique est indéniablement le vecteur d’une stratégie napoléonienne. Et, de la stratégie militaire à la stratégie amoureuse de Napoléon Bonaparte, il n’y a parfois qu’un pas....
   
Le cycle Festival Vents d'hiver fait écho à l’ouverture du cabinet des instruments de musique militaire, pour l'essentiel dédié à la figure emblématique du facteur Adolphe Sax.
   
Cycle Jeunes talents - Premières armes. Depuis plus de 20 ans déjà, les jeunes musiciens les plus talentueux en fin de cursus au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris sont invités à se produire en concert aux Invalides, et peuvent ainsi se confronter à l’exercice périlleux de la scène.
   
Enfin, le cycle Centenaire de la grande guerre, proposé à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre et de l’entrée en guerre des États-Unis en 1917, est centrée sur les relations entre les Etats-Unis et la France.
  
Le programme détaillé peut être consulté sur le site du Musée de l'Armée :
  

Aucun commentaire: