vendredi 13 janvier 2017

Au coeur du New York Philarmonic

Adaptée d’une autobiographie de Blair Tindall (Sex, drugs, and classical music), la série Mozart in the jungle nous emmène dans les coulisses du New York Philarmonic (rebaptisé "New York Symphonic"), en compagnie de Hailey, une jeune hautboïste qui rêve d'intégrer l’orchestre, au moment le jeune et fantasque Rodrigo De Souza vient d'en prendre la direction.
 
Signée Jason Schwartzman et Roman Coppola (le fils de Francis Ford), cette série est venue à point illustrer ma lecture de cet été, à savoir la somme que Christian Merlin a récemment consacrée aux orchestres (Au cœur de l’orchestre, Fayard, 2012).
 
Mozart in the jungle peint fort bien le New York Symphonic en entreprise comme une autre, avec ses luttes d'influence, ses conflits de génération et ses pauses syndicales. La recherche frénétique de généreux mécènes par la directrice de l'orchestre, les avis de chacun sur le meilleur moyen de séduire de nouveaux auditeurs, les fins de mois difficiles des musiciens, à peu près tout y est, et tout sonne très juste –ce qui est quand même la moindre des choses dans le monde de la musique.
 
Intrigues bien ficelées, dialogues enlevés, personnages attachants incarnés par des comédiens pleins de charme, les épisodes défilent sans qu'on s'ennuie une seconde. Et Gael García Bernal est tellement craquant en Rodrigo qu'il ferait adorer Mozart et Beethoven aux plus réfractaires.
 
Les saisons 1 et 2 sont disponibles, le troisième doit l'être très prochainement.
   

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Garcia Bernal est en effet un excellent acteur, "craquant" en plus. ...On a pu le voir entre autres dans "La mauvaise Education" - "Carnets de Voyage" de Salles (où il interprétait Che Guevara dans sa jeunesse) "Amours chiennes" de Inaritu.
Excellent week-end à tous les deux..