vendredi 1 avril 2016

Moi, Loana

Souvent accusé d'élitisme, l'Opéra de Paris a annoncé ce matin qu'il souhaitait s'engager de façon beaucoup plus marquée dans la création d’œuvres plus à même de susciter l'intérêt du grand public.
  
La saison 2018 s'ouvrira sur Moi, Loana, opéra qui aura pour sujet la vie glorieuse et tragique de la lofteuse adepte des bains crapuleux et des soirées alcoolisées. Le livret a été confié à Guillaume Musso, la musique à André Rieu.
  
Je suis conscient de bouleverser les habitudes, et, dirais-je même, le train-train de nos fidèles abonnés a reconnu Stéphane Lissner mais les expériences réussies de "Lolo Ferrari" à l'Opéra de Rouen et, surtout, de "Anna Nicole" à Londres (opéra de Mark Anthony Turnage sur la vie d'Anna Nicole Smith) m'ont fortement encouragé dans cette démarche qui, je le souhaite, va apporter une réponse originale aux attentes et à la sensibilité d'un public jeune et renouvelé.

Les figures trash de la téléréalité et des faits divers sont les grandes héroïnes tragiques de notre époque, poursuit le directeur de l'Opéra de Paris. Le XIXème siècle a eu ses Norma, Violetta et Tosca, il est désormais temps de célébrer Loana, Nabilla et Zahia.

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Je serais sans doute tombé dans le panneau !
Amitiés