vendredi 21 août 2015

Huguette Tourangeau

Une très grande chanteuse, assez mal connue, notamment en France, en raison d'une discographie peu abondante et, surtout, d'une carrière qui s'est beaucoup déroulée dans l'ombre écrasante de la Sutherland.

Née en 1940, Huguette Tourangeau vit et enseigne le chant à Montréal au terme d'une carrière discrète mais très bien remplie.

Entrée à 18 ans au Conservatoire de musique de Montréal, Huguette Tourangeau débute sur scène comme soliste, dans les Vêpres de la Vierge de Monteverdi. 
  
Au début de 1964, elle tient le rôle de Mercedes dans Carmen, sous la direction de Zubin Mehta. L'été de la même année, elle chante Cherubino au Festival de Stratford, puis, en 1965 et 1966, le rôle titre de Carmen dans 56 villes d'Amérique du Nord.

Huguette Tourangeau va par la suite chanter et enregistrer plusieurs rôles aux côtés de Joan Sutherland, sous la baguette de Richard Bonynge, notamment Elisabetta de Maria Stuarda et Adalgisa de Norma. Des gravures qui restent toutes de référence.

Le 28 novembre 1973, elle fait ses débuts au Met dans Nicklaus (Les Contes d'Hoffmann) et triomphe un an plus tard, aux côtés de la Sutherland, lors de la saison inaugurale de l'Opéra de Sydney.

Puissante et flexible, la voix de Tourangeau s'adapte à la totalité du répertoire pour mezzo-soprano, des vocalises rossiniennes au mezzo lyrique des héroïnes de l'opéra allemand et français. 

Écoutons-là ici, dans le finale d'un opéra peu connu de Massenet, Thérèse :

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Bien de rendre hommage à cette chanteuse sans doute oubliée trop vite !
j'avoue que je seul son nom était enfoui dans ma mèmoire.
Amitiés
Jc