vendredi 30 janvier 2015

Anniversaires et commémorations

Les deux dernières années ont été riches en commémorations lyriques : Verdi et Wagner en 2013, puis Richard Strauss, Glück et Rameau en 2014.
 
En faisant quelques recherches pour 2015, je n'ai trouvé au programme des anniversaires, jubilés, centenaires, bicentenaires et autres célébrations que les 150 ans de la naissance de Paul Dukas, d'Alexandre Glazounov, de Carl Nielsen et de Jean Sibelius, éminents compositeurs symphoniques dont le nom ne reste cependant pas vraiment associé à l'histoire de l'opéra.
 
Du coté des œuvres, les années en 15 sont plutôt maigres : pour le grand répertoire symphonique, on ne compte guère, en 1915, que la Symphonie alpestre de Richard Strauss et, en musique de chambre, le superbe trio de Maurice Ravel.
 
Dans le domaine lyrique, aucune grande oeuvre du répertoire, juste trois opéras, qui méritent forcément une redécouverte : Amadigi de Gaule de Haendel (1715), Madame Sans-Gêne de Giordano (1915) et, sans doute le moins méconnu des trois, Elisabetta Regina d'Inghilterra de Rossini (1815).


2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

Trois opéras que je ne connais pas...
En écoutant DiDonato dans l'extrait de Elisabetta j'ai cru par moments me retrouver au milieu du Barbier de Séville avec Rosine dans son grand air !
Il est vrai que cela arrive fréquemment avec Rossini (ex : Le Comte Ory et Le Voyage à Reims)
Bon week-end et
Amitiés

jefopera@gmail.com a dit…

Bien vu ! L'ouverture aussi a servi aux deux. Rossini faisait du recyclage, mais on ne s'en plaindra pas.
Bon dimanche
JF