mardi 8 avril 2014

Moi Auguste, empereur de Rome...

Restons un peu à Rome avant de poursuivre notre tour du monde en musique.

Dans une exposition passionnante, le Louvre retrace la vie et l'oeuvre d'Auguste, le premier empereur de Rome (63 avt JC - 14 après).

Très belle installation, au Grand Palais, dans de larges espaces baignés de lumière et hauts sous plafond, qui mettent parfaitement en valeur les quelques 300 œuvres exposées, la plupart en provenance du Louvre et de plusieurs grands musées italiens, dont le Capitole, à Rome, et le musée archéologique de Naples.

Le visiteur est accueilli par une immense statue en marbre de l'empereur. Derrière elle, sur le mur, une transcription du Res Gestae, le testament politique d'Auguste, dans lequel il rend compte de ses actions. Un texte que je me souviens avoir étudié à la Faculté de Poitiers, dans le cours d'histoire du droit de Mademoiselle de L'Epine...

Sous le règne d'Auguste, les statues en l'honneur de l'empereur envahissent Rome et l'Empire. Plusieurs d'entre elles sont présentées au Grand Palais, ainsi que des bustes (tous très beaux) mais aussi des monnaies, bijoux, camées et de nombreux objets de la vie quotidienne (candélabres, trépieds, lampes, vaisselle, etc.), d'une finesse et d'une modernité saisissantes. Beaucoup proviennent de Pompéi et d'Herculanum.

Des révélations aussi, comme ces panneaux peints en 1869 par des élèves de l'Ecole des Beaux Arts, oubliés depuis dans les réserves, et dernier témoignage des décors aujourd'hui disparus de la maison de l'impératrice Livie, la troisième femme d'Auguste.

L'exposition, qui a lieu jusqu'au 13 juillet 2014, a été baptisée avec malice Moi, Auguste, empereur de Rome. Mais que l'on se rassure, c'est bien le seul point de comparaison entre l'empereur de Rome et un certain entremet bas de gamme.

2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

ll va donc falloir me déplacer !
J'ai vu que le mausolée était en cours de restauration...
Pas loin un batiment moderne abrite le petit de l'Ara Pacis (à voir absolument)...

MartinJP a dit…

Restons donc à Rome !