dimanche 14 juillet 2013

Playlist d'été

C'est l'été, les vacances, la saison des compils. Pour fêter mon 300ème post et les 100 000 pages vues, j'ai concocté une petite playlist en forme de rétrospective.


Il y a un peu plus de trente ans, un après-midi de printemps, une vieille demoiselle excentrique qui enseignait les lettres emmena sa classe de seconde au cinéma voir le Don Giovanni de Mozart filmé par Joseph Losey. C'est ce jour que je suis entré dans le monde de l'opéra pour n'en plus jamais sortir. José Van Dam chantait Leporello.


En 1980, au festival d'Aix-en-Provence, on donna Semiramide de Rossini. Comment oublier ces deux dames passablement opulentes (Montserrat Caballé et Marilyn Horne), coiffées l'une d'un invraisemblable casque à plumes, l'autre d'une gigantesque crinière platine, se tenant par la taille et roucoulant amoureusement ?


Et puis, la découverte de Natalie Dessay, presque à ses débuts, au Théâtre du Châtelet, dans Hamlet de Thomas. La voici il y a déjà quelques années, avec Anne Sophie von Otter, dans une scène du Chevalier à la Rose de Richard Strauss, l'un de mes opéras préférés.


Pour Raging Bull, Scorsese a choisi l'intermezzo de Cavalleria Rusticana, de Mascagni ; il a expliqué dans une interview avoir ainsi voulu évoquer les familles d'immigrés italiens qui débarquèrent à New York, la tête encore pleine de Bel Canto. C'est une page célèbre, sans doute un peu sucrée, mais je n'y résiste jamais.


Magdalena Kozena m'a fait récemment découvrir, dans son récital consacré à l'opéra français, un air magnifique et envoûtant extrait d'un opéra de Massenet tombé dans l'oubli, Cléopâtre. Plus perverse que jamais, voici la reine d'Egypte promettant un baiser à celui de ses esclaves qui videra devant elle une coupe de poison. Et bien sûr, ça marche...



On fête cette année le 200ème anniversaire de la naissance de Richard Wagner. Le ténor allemand Jonas Kaufmann chante ici l'air de Siegmund, au premier acte de La Walkyrie. C'est un hymne magnifique au printemps, à l'amour et à la vie, que j'aime faire écouter à tous ceux qui pensent encore que Wagner est lourd et ennuyeux.

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Bravo et en route pour les 200 000...
Bel itinéraire que j'ai parcouru avec grand plaisir : beaucoup d'échos de ce que j'aime !
Amitiés
JC