dimanche 8 juillet 2012

Black is beautiful


Après un formidable succès en 2009, L'Alvin Ailey American Dance Theatre est de retour au Châtelet, aux Etés de la Danse.

Sous la houlette d’un nouveau directeur artistique, Robert Battle, il présente, jusqu'au 21 juillet, 15 ballets, dont 9 productions nouvelles. A côté des œuvres-phares d'Alvin Ailey (Night Creature sur une musique de Duke Ellington et Revelations, « signature » de la compagnie), quelques reprises, dont le magnifique Love Stories, évocation du parcours de la troupe, de ses modestes débuts au rayonnement d’aujourd’hui. L'Alvin Ailey Dance Theatre propose également plusieurs pièces audacieuses du regretté Ulysses Dove ainsi que quelques nouveautés.

Alvin Ailey a fondé sa propre compagnie en 1958, à New Tork, 92ème rue. L'une des particularités de cette compagnie à dominante noire est sa formidable énergie découlant des racines et du folklore afro-américains ; le ballet mythique Revelations (1960) avec ses danses traditionnelles sur des negro spirituals, en est un puissant condensé. 

Après la disparition prématurée d'Alvin Ailey en 1989, Judith Jamison lui succède à la tête de la compagnie, avant de laisser la place à Robert Battle, en 2012.


1 commentaire:

JCMEMO a dit…

Une chorégraphie pleine de vie...
Beauté des corps..
Magnifique !
Bon dimanche