samedi 9 juillet 2011

Carmen dans les ruines de Sanxay

Entre Poitiers et Parthenay, dans la Vienne, les Soirées Lyriques de Sanxay, avec 55 000 spectateurs en 9 ans, sont devenues le troisième festival d’art lyrique en France, après Aix-en-Provence et Orange.

A l’initiative du festival, un jeune homme de 26 ans, en 1999, féru d’opéra, Christophe Blugeon, séduit par l’acoustique exceptionnelle du théâtre gallo-romain de Sanxay. Avec les thermes et le temple, un site superbe et peu connu, aux fins fonds du Poitou. Bon, moi je connaissais bien car mes parents m'y ont emmené plusieurs fois, c'était près de chez nous et comme j'étais passionné par les Romains...

Dès 2000, année du premier opéra, Rigoletto, le succès est immédiat. Des milliers de spectateurs vont totaliser 55 000 entrées en assistant à Carmen en 2001, La Traviata en 2002, Nabucco en 2003, Tosca en 2004, La Bohème en 2005, trois soirées de concerts en 2006, Le Trouvère en 2007 (extrait ci-dessous) et deux soirées de concerts en 2008, dont le Requiem de Verdi.

  
Le Festival de Sanxay, avec des places au prix abordable (deux à trois fois moins chères qu’à Aix ou Orange) remplit parfaitement sa vocation de démocratisation de l’art lyrique et attire en majorité un public local, rural, qui peut ainsi découvrir les belles œuvres du répertoire. C’est l’opéra tel qu’on l’aime et tel qu‘il devrait être, simple, à portée de tous, populaire au bon sens du terme.

Dans ce village de 600 habitants, l’association en charge de l'organisation des spectacles compte sur une centaine de bénévoles qui participent activement à l'organisation des soirées. Beaucoup de festivaliers venus de loin sont accueillis chez l’habitant. C'est sympa et pas prout prout pour un sou. Bref, on n'est pas à Aix.

Cette année, Carmen est au programme, les 8, 10 12 et 14 août 2011.

Tous les renseignements sont sur le site :

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

J'ignorais le Festival de Sanxay, courageux de s'attaquer au Trouvère !
En effet, bien loin d'Aix où la prestation de Nathay Dessay dans La Traviata semble controversée (retransmission ce soir sur Radio Classique)
Amitiés

jefopera@gmail.com a dit…

Oui, les avis sont partagés, excellent dans le Figaro, plus réservé dans Le Monde....

Rendez-vous le 16 juillet, à 21.30 sur Arte. Et aussi le 12 sur France 2 pour Aïda à Orange.