mercredi 9 mars 2011

Don Pasquale est-il gay ?

C'est ce que laisse à penser une production attendue de l'opéra de Donizetti, en Alsace, à partir du 11 mars prochain.

Don Pasquale est un vieux garçon qui vit avec son neveu, le bel Ernesto. Celui-ci aime Norina et veut l’épouser, même si elle n’a pas le sou. Furieux de ce projet, Don Pasquale décide alors de se marier pour s’assurer une descendance et ainsi déshériter Ernesto. En vain, son ami Malatesta tente de le raisonner. Car le vieillard est opiniâtre. S'engage alors un vaudeville pétillant et plein de surprises, qui, rassurez-vous, se termine très bien.

Une histoire simple et compliquée, selon la metteuse en scène Nicola Glück, confrontée à un premier problème : comment faire jouer le rôle d’un homme de 70 ans par un jeune chanteur de 30 ans ?  L'opéra nous a d'ailleurs plutôt habitué au cas de figure inverse. Je voulais qu’il puisse garder sa voix, j’ai donc changé deux ou trois choses. Don Pasquale a, dans sa version, une quarantaine d’années, et s’il n’est pas encore marié, c’est tout simplement parce qu’il n’aime pas les femmes. Il est gay, j’ai ajouté trois personnages, trois servants, ses trois amants. Toujours vert, le bougre !

Nicola Glück a travaillé de concert avec la jeune chef d’orchestre Ariane Mathiak, pour qui Don Pasquale est une des œuvres les plus abouties de Donizetti, notamment dans les caractères des personnages : Don Pasquale représente l’argent, Ernesto, l’amour et Norina, la vie, la force féminine.
Une excellente occasion d'aller passer quelques jours de vacances dans cette belle région.

Théâtre de la Sinne à Mulhouse, les 11 et 15 mars à 20 h et dimanche 13 mars à 18 h. Au théâtre municipal de Colmar, le 13 mai à 20 h et dimanche 15 mai à 15 h. A l’opéra à Strasbourg, le dimanche 3 juillet à 17 h, ainsi que les 5 et 7 juillet à 20 h.



2 commentaires:

JCMEMO a dit…

Gay ou pas...quelle importance !
Le met a donné en novembre 2010 une production trés honorable de cet opéra qui ne se posait évidemment pas la question.
Amitiés
jc

JeF a dit…

Le parti pris du metteur en scène est assez original car on imagine toujours Don Pasquale comme un barbon de la Comedia del 'Arte. Maheureusement, je ne serai pas en Alsace pour voir le spectacle.