samedi 18 décembre 2010

L'opéra des Médicis

On m'a dit parfois que certains posts, notamment ceux relatifs aux expositions, à la photo ou la peinture n'avaient pas grand chose à voir avec le thème général du blog. Mais c'est qu'il est souvent difficile de trouver des liens pertinents entre ces disciplines, et rien ne me semblerait plus faux que de mettre de l'art lyrique à toutes les sauces, en fabriquant des correspondances imaginaires et des comparaisons tirées par les cheveux.

Fort heureusement, en visitant ce matin l'exposition sur les Trésors des Médicis, au musée Maillol, le problème ne s'est pas posé, bien au contraire.

Que les Médicis dorment en paix dans leurs tombeaux de marbre et porphyre, ils ont fait plus pour la gloire du monde que n'avaient jamais fait avant eux et que ne feront jamais depuis, ni princes, ni rois, ni empereurs. C'est sur cette belle citation d'Alexandre Dumas que débute l'exposition consacrée à l'illustre famille florentine et à leurs richissimes collections d'art.


Près de 150 œuvres et objets, qui en leur temps décoraient les salons, les bibliothèques, les cabinets des merveilles ou encore les chapelles des palais ont été prêtés – dont certains pour la première fois – par les musées florentins. Peintures (dont cette fabuleuse Adoration des mages de Botticelli), sculptures, dessins mais aussi bijoux, vases, manuscrits, instruments de musique et d'astronomie illustrent le rôle fantastique qui fut celui des Médicis dans le renouveau des arts et le développement des connaissances scientifiques.

Car, pour revenir au propos initial, c'est dans le chaudron magique des Médicis qu'est né l'opéra. Sous une forme encore un peu hésitante, Jacopo Peri donna en 1598, au sein de la Camerata Bardi (la prestigieuse académie de musique florentine) une Dafne, que l'on reconnait comme le premier opéra de l'Histoire. L'expérience plût tant aux Médicis qu'ils commandirent à Peri Euridice, qui fût jouée au cours du somptueux banquet donné pour le mariage par procuration de Marie de Médicis avec Henri IV. L'opéra était né.
 

 
Le Trésor des Médicis, du 29 septembre au 31 janvier 2011. Exposition ouverte tous les jours de 10h30 à 19h (sauf les 25 décembre et 1er janvier). Nocturne le vendredi jusqu'à 21H30.

www.museemaillol.com

7 commentaires:

JCMEMO a dit…

Rapport ou pas avec le thème général, peu importe...
Votre article me comble et évoque un Florence de ma jeunesse : dés que j'ai pu rassembler quelques économies, la capitale toscane a été le but de mon premier voyage à l'étranger.
Depuis j'y suis retourné maintes fois et parfois pour d'assez longs séjours..
Je crois que cette nuit je vais faire de beaux rêves.
Amicalement. JCMEMO

JeF a dit…

On revient toujours en Italie....
l'expo ne vous décevra pas, même si j'ai été assez agacé par tous ces gens impolis qui laissent leurs portables sonner et qui règlent trop forts les audiophones, de sorte que les extraits musicaux diffusés étaient inaudibles.
Autre bémol : des salles trop petites et des commentaires très mal rédigés.
Mais les oeuvres sont d'une telle beauté qu'on supporte tout avec ravissement.
Amicalement
JF

Jean78 a dit…

J'ai fait la queue dehors une demie heure, une "hotesse" à peine polie a voulu me faire payer 5 euros de plus pour me fourguer un audiophone et je me suis fait piétiner par des groupes de vieilles bourgeoises pendant une heure.....
Un peu trop usine à fric cette expo même si effectivement, les oeuvres exposées valent le coup

JeF a dit…

Plutôt d'accord avec vous, mais bon, que ne ferait on pas pour aller admirer des oeuvres de Boticelli, Fra Angelico et Michel Ange.....

JCMEMO a dit…

Visite de l'expo ce matin à l'ouverture (je n'habite pas trés loin) : Fort heureusement nous n'avons pas du tout été pietinés...des gens bien calmes à part un jeune snobinard de service, qui a tout vu, qui connait tout, et qui clame son savoir à la cantonade : un seul remède la fuite.
Merci pour le conseil : je me suis régalé.
Je ferai peut-être petit compte rendu qui sera sans doute inspiré de votre chronique. Forcément.. Vous me pardonnerez.
Amicalement. JC

JeF a dit…

Très heureux que vous ayez pu visiter cette belle expo dans de bonnes conditions. Il est vrai que les sottises que l'on entend régulièrement dans les musées ou les salles de spectacle donnent envie de taper...
Je ne vais pas vous pardonner, car vous me ferez honneur et plaisir en vous inspirant dans votre texte de mon modeste post !
Bien amicalement
JF

Mikael a dit…

L' adoration des Mages de Botticelli et le petit Fra Angelico pour les peintures, la statue inachevée de Michel Ange......ca vaut quand même le coup d'y aller