samedi 20 novembre 2010

L'Egérie de Wagner

Fruit des amours de Franz Liszt et de la comtesse Marie d'Agoult, Cosima épouse en 1857 un des élèves les plus doués de son père, Hans von Bülow, futur grand chef d'orchestre, lequel a la drôle d'idée de la présenter à Richard Wagner, de vingt-quatre ans plus âgé qu'elle et lui-même déjà marié.

Ce qui devait arriver arriva : une liaison torride commence en 1862, et en 1866, Richard et Cosima s'installent au bord du lac des Quatre Cantons à Tribschen, dans une villa mise à leur disposition par Louis II de Bavière. Cosima se sépare de von Bülow en 1867 et donne à Richard trois enfants. Richard écrit ses opéras, Cosima tient la maison. Mais pas seulement. On découvre ainsi une femme entièrement dévouée à l'art de son mari mais aussi une femme adorée par celui-ci, qui la considère comme son égale et lui demande son avis sur toutes ses créations. C'est le récit d'un amour fusionnel entre deux êtres d'exception.

Après la mort de Wagner, en février 1883, Cosima reprend d'une main de fer la gestion du Festival de Bayreuth, pratiquement jusqu'à sa mort, en 1930. Elle avait 92 ans.

De 1869 à 1883, elle tient un journal de leur vie commune, dans lequel Françoise Giroud a beaucoup puisé pour cette biographie plutôt réussie, rapide, nerveuse, fluide et dynamique.

Les spécialistes du sujet n'apprendront sans doute pas grand chose et s'en iront vers les pavés indigestes et soporifiques écrits par les musicologues. Mais tous ceux qui ont envie de découvrir la vie de cette femme hors du commun et dont la lecture est avant tout un plaisir aimeront certainement ce livre sans prétention mais très agréable à lire. Un seul regret : que la période postérieure à la mort de Wagner soit traitée aussi vite, expédiée presque.

Il est vrai que, totalement désespérée, Cosima ferma définitivement son journal le jour du décès de son génial époux.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

a lire également la bio d'Alma mahler, dans le même style, plutot sympa.

JeF a dit…

J'ai en effet découvert récemment que Françoise Giroud s'était beaucoup intéressée à ces figures de l'Allemagne au tournant des XIX et XXème siècles.
Elle a également rédigé une biographie de la femme de Marx et une de Lou Andrea Salomé, la muse de Nietszche

MartinJP a dit…

Un peu vite écrit, cette prose alimentaire quand même. Son Lou Andrea salomé et sa Jenny Marx ne valent pas mieux, mais, bon, je concède que ce n'est pas désagréable à lire......... Même si on trouve mieux sur le sujet.

Anonyme a dit…

Actually like your web sites details! Undoubtedly an exquisite provide of knowledge that is extremely helpful. Carry on to hold publishing and i’m gonna proceed studying by the use of! Cheers.

Anonyme a dit…

J'ai cherché sur le web essayant de trouver des idées sur la façon d'obtenir mon blog personnel codées, votre style actuel et le thème sont merveilleux. Avez-vous code, il vous-même ou avez-vous recruté un codeur pour faire le travail pour vous personnellement?

jefopera@gmail.com a dit…

N hésitez pas a me contacter a l adresse mail indiquée sur la page d accueil du blog. Il est très facile de créer soi même un blog, notamment avec blogger : allez sur blogger et suivez les indications, même en tâtonnant un peu, on se débrouille très bien.

Mais je ne vois pas trop a quoi vous pensez en matière de codage ?

Amitiés

Jef