mardi 25 mai 2010

Le théâtre d'amour de Monteverdi

Figure pétulante et iconoclaste du renouveau de la musique baroque, Christina Pluhar, à la tête de son ensemble L'Arpeggiata vient de sortir un très bel album consacré à Monteverdi, dont le fil directeur est le sentiment amoureux, d'où le titre Teatro d'amore. Cela fait bientôt une semaine que je me le passe en boucle.

Beaucoup de compilations sont éditées chaque année. Certains critiquent la démarche commerciale qui sous-tend ces projets mais il faut reconnaître que ces enregistrements ont pour la plupart le grand mérite d'accroître l'audience de la musique classique et de faire découvrir à un public parfois novice des horizons nouveaux, qui le pousseront à aller plus loin, à approfondir la connaissance d'une répertoire ou d'un compositeur. Pour moi, c'est comme l'opéra à la télé ou au cinéma : indispensable.

Servis par les voix si belles de Nuria Rial et de Philippe Jaroussky, les morceaux vocaux sont merveilleux de fraîcheur et d'émotion. Le duo final du Couronnement de Poppée (Pur ti miro), souvent considéré comme un des sommets de toute la musique occidentale, est ici simplement bouleversant.

Christina a eu aussi l'excellente idée d'ajouter quelques pages instrumentales, qui réservent pas mal de surprises (cf. extrait video ci-joint), notamment un "walking bass" irrésistible, qui nous montre que Monteverdi faisait aussi bien danser que pleurer.
  

Aucun commentaire: