jeudi 29 avril 2010

Décès de Pierre-Jean Rémy

Né le 21 mars 1937, à Angoulême, de son nom véritable Jean-Pierre Angremy, Pierre-Jean Rémy a poursuivi une double carrière de diplomate et d’écrivain.

Sa carrière de diplomate l’amène à Hong-Kong, à Pékin et à Londres. De retour à Paris, il est détaché à l’O.R.T.F. en 1972, en qualité de directeur chargé de l’harmonisation des programmes. De 1979 à 1981, il est directeur du théâtre et des spectacles au ministère de la Culture.
   
En 1981, il pilote les dossiers difficiles de création de la Cité de la Musique et de l'Opéra Bastille.
   
En 1987, il est nommé directeur général des Relations culturelles, scientifiques et techniques au ministère des Affaires étrangères, avant d’être nommé ambassadeur, délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO. De 1994 à 1997, il est directeur de l’Académie de France à Rome, Villa Médicis, puis, jusqu’en 2002, président de la Bibliothèque nationale de France.

Pierre-Jean Rémy a publié, depuis 1962, une quarantaine d’ouvrages. Le Sac du Palais d’Été lui a valu, en 1971, le prix Renaudot ; L’Orient-Express II, le prix de la Nouvelle de l’Académie française en 1984 ; Une Ville immortelle, le grand prix du Roman de l’Académie française en 1986. Il a été élu à l’Académie française, le 16 juin 1988, au fauteuil de Georges Dumézil.

Passionné et grand connaisseur de l'opéra, il écrit des critiques dans les revues Lyrica, Harmonie, Diapason et dans La Revue des Deux Mondes. Pierre-Jean Rémy a publié plusieurs ouvrages sur la musique, dont une biographie de Maria Callas et un ouvrage sur Hector Berlioz. En 2004, il publie un Dictionnaire amoureux de l'opéra, que je recommande avec plaisir.

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

J'espère que rien de faCheux n'est arrivé à notre amoureux d'opéra.JCMEMO

JEF a dit…

Non, juste quelques jours de déplacement à l'étranger, sur les terres de la reine Didon !